Quelles sont les conséquences de la chimiothérapie ?

Lorsqu’elles doivent subir une chimiothérapie, beaucoup de personnes s’interrogent sur les effets secondaires qu’elles subiront. En effet, plusieurs patients ayant subi ce traitement ont manifesté diverses anomalies. Toutefois, tous les patients ne les verront pas apparaître. Quelles sont donc ces conséquences tant redoutées ?

La chimiothérapie et ses effets secondaires

À l’instar de la radiothérapie et de la chirurgie, la chimiothérapie est considérée comme méthode de traitement à part entière. Elle peut être administrée sous plusieurs formes. L’objectif principal de cette technique est la destruction de cellules cancéreuses. Elle est également utilisée dans la lutte contre les maladies liées aux déficiences du système immunitaire.

Ce traitement s’attaque à toutes les nouvelles cellules qui se développent. Il ne fait donc pas la différence entre les cellules atteintes et celles qui sont saines. Cela entraîne parfois des répercussions. Celles-ci ne sont pas standards, mais diffèrent en fonction de plusieurs paramètres. Ainsi, il faut tenir compte des médicaments administrés au cours du traitement, et de leur dosage. Les organismes répondent également de manière différente à une chimiothérapie.

À la suite d’une chimiothérapie, des effets secondaires peuvent se manifester, même si ce n’est pas toujours le cas. L’apparition ou l’absence de conséquences n’est pas un critère pour juger de l’efficacité du traitement. La manifestation simultanée de plusieurs effets secondaires ne signifie pas non plus que le processus de rétablissement est déjà enclenché. Il existe des traitements que les patients peuvent commencer en amont pour prévenir certains effets secondaires. Toutefois, s’ils deviennent insupportables, ou que la personne fait une intolérance à un médicament, le traitement peut subir quelques modifications.

Les effets secondaires mentionnés ci-dessous sont les plus courants et ceux qui apparaissent à court terme. Il en existe beaucoup d’autres.

Quelques conséquences de la chimiothérapie

Les nausées et les vomissements

Dans la soirée de la première perfusion, le patient peut ressentir de la nausée. Elles ne s’étendent pas sur plus de 4 jours. Toutefois, les cas de nausées peuvent survenir avant le début de la chimiothérapie. Ce phénomène est mis sur le compte de l’anxiété.   

La chute des cheveux

Les femmes qui subissent une chimiothérapie contre le cancer du sein sont fréquemment confrontées à ce phénomène. C’est le signe de la présence effective du cancer. Cette perte de cheveux se manifeste en moyenne entre 2 à 3 semaines après le début du traitement. En général, il n’y a rien d’alarmant dans cette situation, puisque les cheveux reviennent, deux mois après le traitement. En attendant, le patient peut porter des accessoires de mode adéquats pour conserver toute sa beauté. Cette période de patiente est pénible pour beaucoup de femmes.

La diminution des globules

Le sang est logiquement susceptible d’être affecté par le traitement. Les personnes ayant subi une chimiothérapie présentent souvent un déficit de globules blancs. Cette régression du taux de leucocyte rend vulnérable le corps, car il devient sans défense face aux infections.

L’anémie peut également être une conséquence du traitement. La baisse des globules rouges entraîne de la fatigue.   

Les lésions buccales   

Parmi les médicaments administrés au cours de la chimiothérapie, certains peuvent causer des lésions buccales. Des personnes ont déjà présenté des cas d’aphtes, de rougeurs, etc. Afin d’éviter la manifestation de ce phénomène, il faut boire beaucoup d’eau, appliquer du lubrifiant (vaseline), etc.